La nouvelle indie pop germanophone est féminine et Suisse.

"Je suis comme toi et j'ai quelques histoires à te raconter".

 

C'est par ces mots que ZOË MË, à peine âgée de 20 ans, annonce son premier album MOMOKO, qui voit le jour en septembre 2020. Elle vit à Fribourg, parle le dialecte bâlois dans la vie de tous les jours et chante en allemand. Si elle fait de la musique aujourd'hui, c'est parce qu'elle a des histoires à raconter. Or, ce sont ses paroles honnêtes qui 

t'accompagnent pendant des jours et qui ne te lâchent plus jamais. ZOË MË crée une mélancolie festive pleine de sincérité. Le groupe sait convaincre avec une présence incroyable et un plaisir fou à jouer sur scène. 

 

À PROPOS 

SON PARCOURS

Après sa victoire au concours «Road to Wake’n’Jam 2016», organisé par Radio Freiburg , la jeune bâloise "ZOË" âgée de 15 ans a eu le privilège de pouvoir enregistrer son premier single "Wind weht". En 2018, elle a pu participer à la Gustav. Ce fut l'occasion de se produire à la JRZ-Glasbox de la SRF et lors de différents festivals suisses, tels que Les Francomanias à Bulle ou encore Les Georges à Fribourg. La même année, sort son single "Bärenbrüder", qui est découvert par Option Musique et choisi par la RTS1 comme titre de la semaine. Après avoir terminé ses études secondaires en 2019, elle se consacre entièrement à la musique et donne naissance à sa nouvelle identité d'artiste et à son groupe: ZOË MË.